Communiqué de presse - Enquête « Les adhérents face au Covid » : Hexopée appelle les pouvoirs publics à une grande vigilance pour 2021

Version à jour du 29.01.2021

Depuis le début de la crise sanitaire, nos structures n’ont jamais cessé de se mobiliser et d’agir dans les territoires pour continuer d’assurer leurs activités d’intérêt général indispensables à la cohésion sociale. Des services comme ceux du périscolaire, de la petite enfance ou de la formation professionnelle, absolument nécessaires aux habitants, ont su ré ouvrir et assurer une continuité éducative. Malgré les incertitudes et les difficultés, des accueils touristiques, des activités culturelles et artistiques et toutes celles favorisant le lien social, ont continué à se déployer.

 

Nos structures ont su s’adapter aux différentes contraintes, c’est un fait, mais avec quelles conséquences ?

Ainsi début décembre, Hexopée et le Synofdes en partenariat avec Recherches et Solidarités, ont lancé une enquête pour connaitre l’état de santé et la vision d’avenir de leurs adhérents dans le cadre de la crise sanitaire.

Entre confiance et résistance, les résultats nous permettent de faire plusieurs constats positifs :

- 92 % de nos structures se sont rapidement engagées dans la mise en place de protocoles sanitaires sérieux pour accueillir leurs publics et continuer d’assurer leurs activités au quotidien;

- cette réactivité s’est également illustrée dans la capacité de plus d’une entreprise sur deux à transformer rapidement ses pratiques et à innover pour maintenir une offre de services ;

- les perspectives financières de nos structures à la fin de l’année 2020 sont rassurantes bien que précaires pour 47 % d’entre elles ;

- la situation de l’emploi est relativement stable à ce stade, 78% de structures répondantes constatent les effectifs salariés ETP équivalents à ceux de 2019 ou en légère baisse et 13% une hausse ;

- la mobilisation active des équipes dirigeantes et salariées a été constante tout au long de la crise, malgré les périodes de fermeture ainsi que les protocoles et directives en constante évolution (adaptation des équipes dirigeantes à la situation dans 85% des structures mais également détermination et confiance des équipes salariées dans 61% des répondants) ;

Ce sont des conclusions sur l’état de nos structures fin 2020, sans la prise en compte de la perspective de 2021 qui se dessine difficilement et pour laquelle des points de fragilité commencent à apparaître.

Cette enquête nous permet de confirmer ce que nous saluons depuis des mois : l’action de l’état et l’impact des aides (généralistes en particulier et sectorielles parfois) pour soutenir le monde associatif. En particulier les mesures liées à l’activité partielle qui ont été efficaces et indispensables. L’engagement permanent des collectivités et institutions publiques ainsi que d’autres partenaires, a aussi permis de soutenir massivement le secteur.

Néanmoins une grande vigilance s’impose et Hexopée attire l’attention des pouvoirs publics sur plusieurs signaux alarmants :

- le secteur résiste mais, certains de nos adhérents restent très touchés, principalement ceux dont les activités concernent l’hébergement collectif à vocation touristique et de loisirs (les classes de découvertes, les villages vacances, les séjours jeunes, les colonies etc.) ainsi que le secteur de l’enseignement artistique et culturel ou encore celui du sport, en effet 49% d‘entre eux s’attendent une situation déficitaire à l’issue de 2020 ;

- une grande partie du secteur présente une trésorerie fragilisée (1 structure sur 4 considère qu’elle va être à court de trésorerie) ;

- la baisse significative du nombre d’adhérents et usagers pour les structures (à hauteur de 35% en moyenne et jusqu’à 60% pour les gestionnaires d’hébergement collectif) ;

- 3% des structures redoutent de déposer le bilan ;

- 36% des salariés du secteur sont découragés ou en souffrance.

L’économie de nos secteurs se fragilise donc et la capacité de nos structures à traverser une nouvelle phase de suspension de leurs activités sans dégâts économiques ou sociaux plus profonds encore s’effrite de jour en jour au fur et à mesure que les dispositions gouvernementales s’égrènent. Ebranlés psychologiquement, les dirigeants et salariés des entreprises que nous représentons vont subir encore de plein fouet les mois à venir.

 

Aussi, avant d'aborder un plan actif de la relance et de l’axer aussi sur la demande avec par exemple, le développement et le déploiement plus général du Pass Culture, du coupon sports et d'autres outils à construire permettant l'accès à la culture, aux sports et aux loisirs des enfants, des jeunes et des plus âgés, il est indispensable et vital pour nos secteurs, compte tenu du faible recours aux aides généralistes de maintenir les plans d’urgence de sauvegarde et de soutien, et d'activer des dispositifs d'aides sectorielles, mieux ciblées tant par leur forme, que leur contenu ou leur mode d’accès.

Hexopée est prête à évoquer des solutions adaptées aux structures du secteur avec le gouvernement, comme elle n’a pas manqué de le faire lors de ses échanges constants avec les cabinets depuis le début de la crise. 

Téléchargez le communiqué de presse et la présentation des résultats à droite en haut de cette page